Les 5 RAISONS du POURQUOI JE SUIS VÉGÉTALIENNE À 95%

Des dégats irréversibles

Bien certainement, si ça n’allait pas à l’encontre de l’environnement, je ne serais probablement pas végane. Ce n’est pas ma seule raison, mais la santé de la planète et des écosystèmes est autant importante pour moi que ma propre santé individuelle. Je vous limiterais ici la fameuse explication de l’élevage qui requière l’utilisation d’énormes ressources (eau, grande superficie de terre, nourriture), mais sachez que la santé de la planète devrait être encore plus importante que la nôtre.

des Souffrances inutiles

Et oui l’éthique animal. ÊTRE végane n’est pas seulement savoir être emphatique envers les animaux, mais aussi cela permet de faire du bien. En soi, de limiter les souffrances infligées aux animaux. À vrai dire, il y a 3 ans, lorsque j’ai commencé mes crises d’angoisses, j’ai commencé aussi à être claustrophobe. J’ai pris conscience que je n’aimerais pas vivre par obligation dans un endroit fermé, parfois sans lumière et sans espace pour bouger librement. Je crois que tous être vivant mérite sa place sur terre, que tous devrait avoir sa chance. Alors, oui je refuse d’encourager cette industrie de souffrance. On ne fait pas ou n’encourage pas ce qu’on n’aimerait pas se faire faire.

Un BIEN-ÊTRE MENTAL

Mais c’est aussi pour ma santé et pour mon bien-être mental. Mon bien-être mental, car ça m’angoissait de voir une pareille situation ; des tortures incessantes infligées aux animaux, mais aussi pour ma santé, car plus je faisais des recherches plus je tombais sur des articles qui prouvaient que la viande et les produits laitiers étaient plus que néfastes pour la santé humaine. Sans compter les conséquences désastreuses que représentent l’absorption d’antibiotique et d’OGM imposé aux animaux. Puis EN PLUS savoir que le Guide Alimentaire canadien a probablement été écrit pour le plus grand bien des grosses industries agroalimentaires… Cela fut un point encore plus choquant pour ma part !

UN PROCESSUS

Je ne suis pas devenue végétalienne du jour au lendemain et je ne le conseille surtout pas ! Pour ma part, j’ai commencé à être végétarienne pendant 2 ans. Je me suis toujours dit que jamais je ne deviendrais végétalienne. #EtOui! Je pensais que ce n’était pas fait pour moi, car j’aimais BEN TROP le fromage. Puis en remplaçant graduellement mes produits laitiers et mon fromage et en trouvant des alternatifs qui sont même MEILLEURS au goût, j’ai perdu vite la nécessité d’en manger. TSÉ, le fromage c’est comme le sucre, ça produit un enzyme dans ton estomac qui te fait toujours en vouloir. Si t’arrêtes d’en manger pendant quelques semaines, tu vas vite voir tes envies chuter. Puis penses-tu vraiment que manger du fromage est moins pire que manger de la viande ? L’animal souffre autant durant le processus. Il a probablement plus de souffrance dans votre lait ou votre fromage qu’il en a dans votre beau morceau de viande. #Anyways je veux juste dire que je comprend que ça peut être inconcevable de se voir arrêter de manger du fromage ou même de boire du lait de vache avec ses biscuits.

MAIS ATTENTION…

Le petit 5% qui reste est consacré au fait que je ne suis pas végétalienne à 100%. Je dois vous dire que lorsque j’ai commencé à être végétarienne (et je ne suis sûrement pas la seule) je regardais tout ce que je mangeais ; les protéines que j’ingérais, le fer, etc… on me disait toujours tu vas manquer de fer… fait attention… alors ça me rendait paranoïde. Je suis aussi du genre à faire des chutes de pression alors ça me faisait peur. (Ps: Bizarrement, depuis que je suis végétarienne je tombe beaucoup moins dans les pommes. #JeDisJusteÇaDeMême. )

Ahh et j’ai d’ailleurs pris du poids dans les premiers mois, car oui on a tendance à trop manger de protéines ou de féculents au tout début. Bref, ça ne m’allait juste pas aussi de penser 24h sur 24 à ce que je devrais manger ou pas, de son impact aussi sur l’environnement. Tsé on consomme du lait de soya pour réaliser que c’est aussi néfaste pour son corps puis après on apprend que pour les femmes sa consommation va à deux portions par jour maximum… Après tu finis par boire du lait d’amande, mais quand on touche l’effet sur l’environnement; on change vite pour le lait de pommes de terre ou le lait d’avoine… Ça devient essoufflant tout ça ! Bref, faut oui s’informer sur toutes les études qui se font et qui touchent les aliments que l’on ingère, mais faut pas devenir fou non plus ! Il y a tellement d’études qui se contredisent !

Oui, il faut faire attention, mais s’ajouter une pression n’est SURTOUT pas nécessaire ! N’oubliez surtout pas qu’en étant végétarien, vous faites déjà une différence.

Le petit 5% se retrouve dans mes soirées entre amis. Et oui, ça m’arrive de dire oui aux fromages. Un peu trop souvent quand il y a de la pizza au menu, voire de la lasagne….et parfois même aux crevettes quand il y a juste du poulet sur la table. #ShameOnMe. Les deux seuls aliments que je peux me permettre de manger parfois. Pourquoi ? Car je suis entourée de carnivore et que mon copain est lui aussi un GRAND carnivore. Mais je l’aime quand même, car il s’ajuste à mes repas, il apprécie beaucoup et il fait ses efforts. Et parce que j’aime mieux manger que de mourir de faim, que j’aime mieux manger que de gaspiller et jeter de la nourriture et j’aime mieux ne pas trop penser que de paranoïer (comme durant mes premiers mois végétariens.) J’appuie donc le monde qui fait des efforts, qui comprend l’importance de réduire sa consommation de viande et qui ne se ferme pas les yeux face à la situation horrible du domaine de l’agroalimentation. ET de l’exploitation animale causée par une augmentation des populations et par ce fait du capitalisme qui oblige à produire plus à moindre coût (ET par cela il devient ‘normal’ de détériorer la condition de vie non seulement des animaux, mais des humains aussi.)

AHH et un petit bonus, non je ne m’ennuie pas du bacon ou de la dinde. Au contraire, je suis tellement contente d’avoir faite le choix de ne plus en manger ! Pi en plus, je préfère de loin le tempeh fumé que le bacon gras cuit au micro-ondes.